13/01/20

Définition du Design Thinking

Workshop Design Thinking Toulouse
(0)
Dans le domaine de la conception de nouveaux produits, il est important pour toutes les parties prenantes de partager leurs idées afin de créer des produits qui apportent une véritable valeur ajoutée. Ce procédé créatif a pour but de satisfaire l’utilisateur final, et on le désigne souvent par le terme « design thinking ». Toutefois, il est nécessaire de bien le définir et de bien le maîtriser afin de profiter de ses nombreux avantages.


Le Design Thinking, c’est quoi ?


Le terme « design thinking » désigne la conception basée sur la bonne compréhension de l’utilisateur et de son environnement. Il s’agit d’une démarche de création basée sur la mise à contribution des différents membres prenant part à un projet. Elle intervient dans les cours de gestion de l’innovation enseignés à l’université Stanford-des-États-Unis au cours des années soixante. Ceux-ci sont centrés sur l’être humain et ont pour but de le faire réfléchir aux enjeux du monde.

Au cours des années soixante-dix, un ouvrage écrit par Robert H. Mckin aborde le sujet : Experience in Visual thinking. Dans ce livre, on établit les différentes règles de la méthode de design thinking. Ces règles connaîtront plus tard des modifications. C’est ainsi qu’en 1987 Peter Rowe publie un livre intitulé « Design Thinking ».

David Kelly et Tim Brown de la société IDEO élaborent une nouvelle procédure pour résoudre les problèmes en 1992. Ils sont les précurseurs de l’utilisation du design thinking pour la création de produits innovants. La société IDEO fait le pari en 1999 de créer en quelques jours un caddie ergonomique pour les supermarchés en se basant sur la philosophie du Design Thinking. Une équipe – composée de médecins, logisticiens, designers, testeurs – se réunit, met sur pied un processus de résolution de problèmes, et développe un prototype qui deviendra le caddie que vous utilisez aujourd’hui dans tous les centres commerciaux de la planète !

À partir de l’an 2000, on observe la multiplication de publications abordant le thème. Des cours sont administrés et des colloques sont organisés afin de vulgariser la notion de design thinking. L’année 2012 voit ainsi la création de trois écoles de design thinking à Tokyo, Pékin et Paris.


À quels principes répond le Design Thinking ?


L’élaboration des principes qui régissent le design thinking fait intervenir trois grandes questions :
  • quels sont les usages des personnes dans un environnement donné,
  • pourquoi trouver des solutions innovantes pour améliorer leurs usages,
  • comment créer les meilleures interactions entre usagers et usages ?
Dans le but d’innover, on se doit de considérer tous ces facteurs. Lorsqu’un besoin est explicite ou non, le design thinking tente d’y répondre. En complément, il existe également des méthodes anthropologiques comme l’observation, l’immersion ou encore la co-création, qui ont prouvé leur efficacité.


Quels sont les objectifs du Design thinking ?


L’objectif principal de cette méthode est de faire travailler les professionnels du design ainsi que les ingénieurs dans une parfaite harmonie. La combinaison de leurs compétences permettent d’identifier les besoins et d’évaluer l’environnement afin de rechercher les solutions qui sont les mieux adaptées. Voilà donc l’essentiel à savoir sur le concept de design thinking.

Pour finir, l’analyse de ces facteurs contribue à mettre en place un prototype qui représentera le plus fidèlement possible le concept. Il s’agit d’une véritable collaboration au sein de l’entreprise qui va impliquer tous les acteurs dans la gestion du projet. Ainsi, on aboutit de manière efficiente et rapide à la conception d’un service ou un produit innovant.

Découvrez également le Design Sprint que l’on peut qualifier de méthode qui accélère le Design Thinking et le DesignOps, le design en mode intelligence collective.
Catégories: UX

SUIVEZ-NOUS

Entrez votre adresse e-mail & restez informés de notre actualité